jeudi 25 août 2011

L'Arche d' Alliance


L'Arche d'Alliance


Objet du culte israélite — en hébreu aron , "coffre", "caisse" —, l'arche d'Alliance reçoit divers noms: arche de Dieu, du Dieu d'Israël, de l'Alliance, de l'Alliance de Yahvé, de l'Alliance de Dieu, du Témoignage, l'Arche sainte.

Arche d'alliance (foederis arca), coffre que Moïse fit fabriquer au pied du Sinaï, pour y placer les deux tables de la Loi (signe visible de l'alliance de Dieu avec le peuple hébreu) sur lesquelles étaient gravés les dix commandements, et où l'on mit également la verge d'Aaron (représentant l'unité de mesure divine) , frère de Moïse, et un vase rempli de la manne du désert (représentant l'unité de poids), farine au goût de miel, en témoignage de la grâce que Dieu fit à ses fidèles dans le désert.

II était en bois de sittim (nom inconnu), large et haut d'une coudée et demie, long de deux coudées et demie, et revêtu, en dehors et en dedans, de feuilles ou de lames d'or. Le couvercle, en or massif, appelé Propitiatoire ou Oracle, était surmonté de deux Chérubins d'or, qui le couvraient de leurs ailes. Aux deux côtés de la longueur du coffre, il y avait (les anneaux d'or, destinés à recevoir des bâtons de bois de sittim couverts d'or, et au moyen desquels on portait l'Arche.

Cette Arche, symbole de la présence de Dieu parmi les Hébreux et de son union intime avec eux, était confiée à la garde de la tribu de Lévi; dans les campements, et jusqu'à la construction du Temple de Salomon, elle fut placée dans le Tabernacle. Après la en conquête du pays de Chanaan, on la déposa à Silo; David la fit porter à Jérusalem. Lors de l'invasion de Nabuchodonosor, roi de Babylone, Jérémie la cacha dans une caverne du mont Nébo; on ne dit pas qu'elle ait été replacée dans le Temple après le retour de la captivité. 

L'Arche d'Alliance dans le tableau de Poussin : la peste d'Asdod




A la recherche de l'Arche Perdue

En 1981, dans la revue "Newsweek" on pouvait lire : "Le secret de l'emplacement de l'Arche d'Alliance sera révélé juste avant que le Troisième Temple ne soit érigé !"

GERMIGNY-LES-PRES

L'oratoire carolingien de Germigny-des-Prés fut construit vers 806 sur le plan d'une croix grecque par Théodulf, conseiller de Charlemagne.

Théodulf (ou Théodulfe ou Théodulphe, nom qui vient du gotique "thiuda-wulfs" et qui signifie "peuple du loup") était d'origine wisigothique (il est né au nord de l'Espagne). Réfugié avec sa famille en Septimanie, il s'initia à la lecture des Pères de l'Église et à la littérature grecque et latine. Il a peut-être fait ses études à l'abbaye d'Aniane (ou à Alet?). Théodulf a sans doute été marié.

Mosaïque de l'abside: IXème siècle, restaurée au XIXème siècle. En haut, à gauche: ange représentant le peuple chrétien - En haut, à droite: ange représentant la nation juive - Entre les deux anges: le ciel étoilé - Entre le ciel et les ailes des anges: la main de Dieu - En bas: l'Arche d'Alliance encadrée de deux chérubins - En diagonale, en bas à droite, au-dessus de l'inscription: le fleuve Jourdain.
La mosaïque se compose d'environ 130 000 tesselles de verre ou d'émails (smalts) de différentes couleurs : vert, rouge, bleu, blanc, noir, sinople, gris, or, argent...

Inscription: ORACLUM SCM ET CERUBIN HIC ASPICE SPECTANS ET TESTAMENTI MICAT ARCA DEI HAEC CERNENS PRECIBUSQUE STUDENS PULSARE TONANTEM THEODOLUM VOTIS IUNGITO

Regarde et contemple le saint propitiatoire et ses chérubins/ Regarde et contemple ce saint des saints avec ses chérubins/ Et vois ici l'Arche de l'alliance divine/ Devant ce spectacle, efforce-toi de toucher par tes prières le Maître du tonnerre/ Et ne manque pas, je t'en prie, d'associer Théodulf à tes prières.

Suivant la tradition patristique, Théodulf interprète l'arche d'Alliance, avec son contenu, comme préfiguration du Nouveau Testament, du Christ, de l'Eucharistie (manne). Le Nouveau Testament ayant maintenant remplacé l'Ancien, le Christ étant maintenant lui-même présent sur l'autel, on pouvait montrer l'arche ouverte et vide de son contenu: la réalité a remplacé l'ancien symbole qui préfigurait cette réalité.
Sur la mosaïque de l'oratoire carolingien de Germigny-les-Prés (45), "ce coffre (l’Arche) semble ouvert, et un linge paraît en sortir." 

Arche vide sur la mosaïque de l'oratoire carolingien de Germigny-les-Prés (45)




CHARTRES

Sur l’un des piliers du Portail Nord de la cathédrale est figurée l’Arche d’Alliance, avec son contenu, l’Arche qui est un coffre dont le sculpteur a ciselé les pentures de fer forgé et la serrure avec une incroyable habileté. On distingue parfaitement son contenu : les Tables de La Loi, reçues par Moïse, le vase ayant renfermé la manne et la baguette d'Aaron qui avait fleuri.
Le dernier socle montre le retour de l'Arche chez les Hébreux. Le coffre de bois précieux est posé sur un chariot. Conformément au récit biblique, deux vaches sont attelées au chariot portant l'Arche. Mais au lieu qu'elles soient guidées par leur instinct pour aller vers les Hébreux, elles sont (tout à fait à gauche) conduites par un ange, ce qui traduit l'intervention providentielle.

Le sculpteur a ciselé les pentures de fer forgé et la serrure avec une incroyable habileté. On distingue parfaitement son contenu : les Tables de La Loi, reçues par Moïse, le vase ayant renfermé la manne et la baguette d'Aaron qui avait fleuri. Dans l'arcature de droite, les Philistins massacrent les deux fils d'Héli, Ophni et Phinées, et ils vont s'emparer de l'Arche. Il y avait à droite, avant la mutilation des ces sculptures, deux soldats philistins.

L'artiste a été prié aussi de ne pas oublier les étranges « rats d'or » et les non moins étranges « tumeurs d'or » dont parle le Premier Livre de Samuel au chapitre 6, évoquant les calamités et l'épouvante. Les « tumeurs » ont été figurées sous forme de spirales, comme des bourbillons éjectés d'un furoncle. D'épais nuages ont été sculptés au-dessus de l'Arche, sans doute pour rappeler l'orage envoyé par Dieu, épisode légendaire ajouté plus tard au texte biblique. Ou bien ne serait ce pas la nuée, signe de la présence de Dieu dans le livre de l’Exode ? Conformément au récit biblique, deux vaches sont attelées au chariot portant l'Arche.

On lit sur le socle de cette représentation :
HIC AMIGITUR ARCHA CEDERIS 

HIC AMIGITUR ARCHA CEDERIS (Chartres)


La description de l'Arche se trouve dans le récit de l'Exode:

10. Ils feront donc une arche en bois d'acacia, longue de deux coudées et demie, large d'une coudée et demie, haute d'une coudée et demie.

ARCHE D'ALLIANCE
(coudée hébraïque 891 / 18 = 49,5 cm)
Longueur = 2,5 (coudées) x 891 = 2227,5 / 18 = 123,75 cm
Largeur = 1,5 (coudées) x 891 = 1336,5 / 18 = 74,25 cm
Hauteur = 1,5 (coudées) x 891 = 1336,5 / 18 = 74,25 cm

11. Tu la plaqueras d'or pur; tu la plaqueras au-dedans et au-dehors et tu l'entoureras d'une moulure en or.
12. Tu couleras pour elle quatre anneaux d'or et tu les placeras à ses quatre pieds : deux anneaux d'un côté et deux anneaux de l'autre.
13. Tu feras des barres en bois d'acacia, tu les plaqueras d'or
14. et tu introduiras dans les anneaux des côtés de l'arche les barres qui serviront à la porter.
15. Les barres resteront dans les anneaux de l'arche, elles n'en seront pas retirées.
16. Tu placeras dans l'arche la charte que je te donnerai.
17. Puis tu feras un propitiatoire en or pur, long de deux coudées et demie, large d'une coudée et demie.
18. Et tu feras deux chérubins en or ; tu les forgeras aux deux extrémités du propitiatoire.
19. Fais un chérubin à une extrémité, et l'autre chérubin à l'autre extrémité ; vous ferez les chérubins en saillie sur le propitiatoire, à ses deux extrémités.
20. Les chérubins déploieront leurs ailes vers le haut pour protéger le propitiatoire de leurs ailes ; ils seront face à face et ils regarderont vers le propitiatoire.
21. Tu placeras le propitiatoire au-dessus de l'arche et, dans l'arche, tu placeras la charte que je te donnerai. 

Le roi David et l'Arche d'Alliance




JERUSALEM (Temple de Salomon)

On retrouve l'Arche d'Alliance à Gilgal, à Béthel, à Sichem, à Silo, avant qu'elle ne soit capturée par les Philistins, puis restituée aux Israélites qui la déposèrent à Qiryat-Yearim. David la conduit à Jérusalem, en attendant que Salomon ait construit le Temple afin de l'y abriter.

"Lorsque le Roi Salomon construisit le Temple, il était conscient que celui-ci serait détruit. C’est la raison pour laquelle il fit aménager une chambre souterraine au bout d’un labyrinthe, pour y cacher l’Arche Sainte, au moment voulu. Il est écrit (Chroniques II 35) que le Roi Josias donna l’ordre aux Lévites d’enfouir l’Arche dans la chambre construite par Salomon, fils de David, Roi d’Israël. On y enfouit aussi le bâton de Aaron, le flacon de Manne et l’huile d’onction. Tous ces éléments n’ont pas été remis à leur place pendant la période du deuxième Temple" (Rambam –Beth Habé’hira Ch 4).

L'arche reposait sous les ailes des chérubins dans le Saint des Saints, enceinte sacro-sainte du Tabernacle puis du Temple de Jérusalem. Les livres historiques ne parlent plus de l'arche, qui dut disparaître avec le premier Temple, au plus tard en -587. Jérémie l'aurait transportée et cachée dans une grotte du mont Nébo.

Les Templiers ont-ils trouvé l'Arche d'Alliance lors de leur séjour et de leurs fouilles attestées dans les écuries du Temple de Salomon ?

Les fouilles archéoloqiques de la Jérusalem biblique mirent à jour de nombreuses constructions depuis l'époque Amorite ou Hittite. Et dans ces constructions se trouve la Première Pierre, celle dite de la Fondation "Even Shettiyah", celle-là même qu’utilisa Dieu pour créer le monde et sur laquelle Yahvé donna l'ordre de bâtir son tabernacle. Et l'on suppose que la Mosquée du Dôme ou Mosquée d'Omar pourrait bien recouvrir la fameuse "Arche d'Alliance " ... Et pour les Juifs, il n'y a de lieu plus sacré et plus important sur notre planète. On y accèderait, dit-on, par un tunnel longeant le mur occidental de l'ancien Temple, reconstruit par Hérode, et à partir duquel on rejoint, vers l'Est, le tunnel des Asmonéens (Nom donné à la famille des Machabbées qui affranchit la Judée de la domination des Rois de Syrie). D'où la polémique autour du tunnel des Asmonéens ...
La modeste construction appelée "Qubbat-el-Arwah", le fameux Dôme des Esprits, serait l'endroit exact où se situe l'Arche d'Alliance.





AKSOUM (ETHIOPIE)

Le légendaire royaume d'Abyssinie, se trouve dans la pointe nord de l'Afrique orientale et est vieux de près d'un millier d'années.
Il fut gouverné par les Négus, rois dont on dit que le premier était le fils de la reine de Saba et du roi Salomon.

La reine de Saba que l'on dit venir du très modeste royaume d'Ethiopie dans le pays d'Abyssinie à été une des nombreuses amantes du roi Salomon, fils de David. Il eu un fils de cette union, sans le savoir, jusqu'au jour ou ce fils métis âgé de 20 ans, Ménélik 1er, vient voir son père au temple de Jérusalem. Celui-ci est bien accueilli et reçoit tous les honneurs qui lui sont dûs. Après quelques mois, il doit repartir, beaucoup de rabbis le suivent, parmi eux, un personnage dont l'histoire ne retiendra pas le nom, qui derrière le long cortège à volé l'arche de l'alliance. Salomon l'apprend et s'écroule de chagrin. Plus tard il rétorquera que l'on ne peut voler l'arche d'alliance, car si on la dérobait c'est qu'elle l'aura permit à ses ravisseurs et donc par conséquent Ménélik est béni du seigneur. Ce cortège passe d'abord à Gaza, puis au nord du Sinaï, continue par le détroit entre le delta du Nil et la péninsule occidentale de la mer rouge. Il se retrouve en Egypte près au Caire, s'éloigne des rives de la mer rouge et rencontre le grand fleuve, le Nil, ce qui pour les Ethiopiens n'est autre que la continuité du fleuve qui prend naissance chez eux, le Takazé. Le Nil blanc du Soudan et le Nil bleu qui prend sa source dans le lac Tana d'Abyssinie se rejoignent à Aksoum pour former le Nil qui descendra en basse Egypte. Huit cent km avant Aksoum, Ménélik prend un autre fleuve qui se verse dans le Nil, le takazé officiel. Ce fleuve passe juste devant Aksoum redescend vers le sud et s'arrête à Lalibela à quelque 400 km du lac Tana. Ils connaissent plusieurs îles sur ce lac, celle de Tana Kirkos sera celle où ils déposeront l'arche à l'air libre, simplement protégée d'une tente dans un lieu appelé Debra Mékéda (D.M.), la montagne de la reine de Saba. Avant que l'Ethiopie se convertisse au christianisme, cette montagne de l'île Tana Kirkos s'appelait Debra Sehel, la montagne du pardon. Selon la tradition des anciens, sur cette montagne reposa l'arche durant 800 ans.

Les Templiers ont été en Ethiopie - appelée INDE au Moyen-Age - lors des croisades.
ET IN ARCADIA EGO est l'anagramme de ET INDIA ARCA EGO,
INDIA étant l'Ethiopie, le royaume du Prêtre Jean


ILE DE GERBA (TUNISIE)

Le jour du pèlerinage, la procession exprimerait donc d’une manière toujours symbolique, le transfert de l’Arche d’Alliance du Temple de Jérusalem (La Ghriba, la solitaire) à l’île de Gerba (l’exilée) avec l’installation des "Cohanim" au village de « Diguet » à un kilomètre de l’Arche. Le retour de la procession pourrait signifier le retour en chemin inverse de l’Arche d’Alliance vers Jérusalem pour la construction du 3ème Temple. Il ne faut pas oublier que l’on a pris le soin de mettre en couronne sur la « Ménara » les dix commandements; les mêmes dix commandements qui se trouvaient dans l’Arche sainte. On peut également supposer que l’ensemble des foulards disposés sur la « Ménara » pourraient représenter de manière symbolique le Tabernacle.
La synagogue de Ghriba fut dévastée par un attentat en 2002.





CARCASSONNE

Dans la basilique des Saints Nazaire et Celse de la cité de Carcassonne, le vitrail de L'Arbre de Vie, véritable chef d'oeuvre qui a inspiré les artistes de toute la France méridionale, orne la chapelle de la Croix dans le transept Sud. Il fut monté vers 1315-1320.

En bas à droite figure une représentation de l'Arche d'Alliance portant l'inscription "Federis Arca"; supporté par des arcades, le couvercle est orné de fleurs de lys. Entre les piliers de la partie basse sont tendus deux mystérieux voiles. 

Arche sur le vitrail de la basilique de Carcassonne




ARQUES (AUDE)

Pierre SILVAIN dans sa DEUXIEME REVELATION situe l'Arche d'Alliance décrite dans l’Ancien Testament, retrouvée et ramenée par les Templiers, sur l'ancienne division administrative (celle du 17 siècle) d'Arques (Aude).
L’Arche qui n’est qu’un "coffre-fort", contenait à l’origine deux "pierres" volées aux prêtres de Pharaon, appelées d’abord par Moïse "Tables de la Loi" puis successivement "Phénix", "Etoile du matin et Etoile du soir", "Mélusine et Pressine" ...

La voie royale de R+C serait le château d'Arques.
La voie sèche impraticable , à proximité de la grotte d'Arques (tête).
La voie aérienne dans la falaise du mont Aiguille qui a inspiré Maurice Leblanc pour l'écriture de son roman "L' Aiguille creuse".
La voie humide que je n'ai pas dévoilée, seule praticable, est à Serres.

Une grande caverne est cachée sous le mont Aiguille à la sortie du petit village d’Arques, et tout près d’un lieu-dit "Le Paradis".
Le menhir de Peyrolles, qui est symboliquement la pierre de l’angle des "Ecritures" et la borne ALCOR citée dans le roman, se trouve à proximité immédiate d’une grotte.
La grotte est surmontée d’une barrière rocheuse, qui vue de profil fait penser à un "nez", lequel est parfaitement visible de la route à l'est d'Arques.
Le Pech de Bugarach (bourg de l'Arche) renfermerait-il l'Arche d'Alliance ? 

L'Arche d'Alliance


BEZEL et MONTFERRAND ?

"L'interprétation de Bèzeléel – bezel (bèzel), chaton d'une bague, – to lay (lé), mettre, projeter, – to ell, mesurer, – et celle de Ooliab, – wool (ououl) laine, – to eye (aï) avoir l'oeil sur, – abb, trame de laine, – nous apprennent que Bèzeléel dut faire en or battu les deux Chérubins – share (shére) partage – up (eup) en haut - placés de chaque côté du propitiatoire, tandis que Ooliab fut chargé d'exécuter les riches broderies des rideaux du tabernacle et les vêtements destinés au ministère du Grand Prêtre. (1) Après plus d'une année de séjour au pied du Sinaï, le peuple Hébreu, conduit par la main divine, fut amené dans la grande solitude de Pharan – to fare (fère) passer, voyager, – to hand, conduire par la main – où ses tentes demeurèrent dressées jusqu'à ce qu'il reçut l'ordre de se diriger vers la terre promise pour en prendre possession." (BOUDET - VLC p.75 et 76) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire