jeudi 25 août 2011


Graffiti de Chinon
Dans le fort du Coudray, la Tour du Coudray est l’un des rares donjons "Philippe Auguste" en France, qui ne soit pas encore détruit. Cette tour cylindrique de 25m de haut comprend trois étages reliés par des escaliers de pierre construits dans l’épaisseur de la muraille qui mesure à la base 3,25m d’épaisseur.

Au rez-de-chaussée, se trouve une salle circulaire voûtée sur six nervures ; la hotte de la cheminée a disparu. En entrant sur votre gauche, vous pouvez voir les nombreux graffiti laissés par les dignitaires de l'Ordre des Templiers (Jacques de Molay, Hugues de Pairaud, Raimbaud de Caron, Geoffroy de Charnay) qui y furent détenus en 1308 au cours de leur transfert de Paris à Poitiers, où ils devaient comparaître devant les autorités ecclésiastiques chargés de les juger.

Les plus beaux des graffiti templiers de la tour dite "du prisonnier" évoquent une ronde-bosse (visage vu de profil, regard) et un cœur flamboyant (Paris en 1307 et les méandres de la Seine)…
Ce tracé nous mènerait jusque dans les régions ouest du fleuve, en Normandie. 

Photo des Graffiti de Chinon


Une étude très approfondie sur les graffiti est parue dans la revue Atlantis sous le titre "Chinon et l'énigme templière".

Sur son blog, Jean-Marc NOBLESSE nous fait partager sa découverte de la grotte sacrée près de St Wandrille à partir du décryptage des graffiti de Chinon dans la tour du Coudray.
carte de St Wandrille


UNE VERITABLE AVENTURE VECUE
ET LE MYSTERE DE LA GROTTE SACREE




Graffiti de Chinon


Graffiti de Chinon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire